Accueil Lien toutes les actus Ali Bongo Ondimba sillonne le sud du Gabon
Ali Bongo Ondimba sillonne le sud du Gabon

Dossier de presse

GABON REVIEUW Publié par Loic Ntoutoume dans A LA UNE, POLITIQUE le 11 septembre 2012

Ali Bongo Ondimba sillonne le sud du Gabon



Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, poursuit, ce 10 septembre dans le Sud du pays, la série de visites de chantiers entamée le 7 septembre 2012 dans la capitale gabonaise avec l’étape de Glass et du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL).
 
Le président Ali Bongo Ondimba accompagné de quelques membres du gouvernement en tête desquels le Premier ministre, Raymond Ndong Sima, sillonne depuis la matinée de ce 10 septembre 2012 les chantiers lancés dans certaines villes du Sud du pays.
Inspection du réseau routier en chantier et réalisations diverses
«Le Chef de l’État a pu juger de la qualité des travaux menés sur les routes de ces régions, visiter les nouvelles structures médicales à Lambaréné ainsi que la pépinière de palmeraies d’Olam avant d’apprécier le travail lancé sur le tronçon Ndendé-Mouila. Il s’est aussi rendu sur le site de l’Académie militaire de Fougamou. Une nouvelle école des officiers d’active, construite à 65%, qui s’inscrit dans les efforts menés pour renforcer les capacités humaines dans les administrations», précise un communiqué officiel du Cocom, le service de presse de la présidence de la République gabonaise.
«Le président Ali Bongo Ondimba a suivi la route Lambaréné-Mouila. Il s’est ensuite rendu à Ndendé où il a salué le lancement des travaux de terrassement des 75 km qui séparent Ndendé de Mouila. Un projet de 70 milliards de FCFA, mené par une entreprise espagnole qui emploie plus de 100 ouvriers dont plus de la moitié sont gabonais. La route sera livrée en avril 2015. A Ndendé, le Chef de l’Etat s’est aussi vu présenter les travaux de voirie. 5 milliards de FCFA ont été investis pour améliorer les déplacements dans la ville», poursuit le communiqué
Le communiqué du Cocom souligne que «le renforcement du réseau routier dans la province de la Ngounié a été lancé en 2011 pour connecter davantage cette région aux autres provinces du Gabon, notamment l’Ogooué-Lolo et la Nyanga. Ce réseau vise aussi à réaliser une connexion vers le Congo dans le cadre de la route transafricaine (routes Ndendé-Mouila, Ndendé-Doussala, Ndendé-Tchibanga, Mbigou-Popa)».
985 millions de dollars ont été dégagés pour la construction et la rénovation de 601 km de routes. De même un budget de 1,280 milliards de dollars est destiné au démarrage de 803 km de routes. Ce qui portera, à l’horizon 2016, le réseau national de routes bitumées à 3663 km et favorisera 80% du trafic national de biens et de personnes, indique le même communiqué.
Inspection des infrastructures de santé
Au cours de cette visite qui intervient quelques heures après celle des chantiers de Libreville, Ali Bongo Ondimba a pu s’enquérir de l’état d’avancement des travaux inscrits dans le programme de la célébration en janvier 2013 du centenaire d’Albert Schweitzer, prix Nobel de la paix 1952. «Les infrastructures de santé de Lambaréné vont être renforcées grâce à la construction d’un centre hospitalier universitaire. Ce centre hospitalier aura pour missions : l’évaluation des problèmes de santé régionaux, l’amélioration des pratiques de soin, le développement de nouvelles technologies pouvant bénéficier aux populations et la formation d’un personnel compétent et qualifié. Il sera aussi le premier CHU africain en zone rurale qui plus est, un CHU international, puisqu’il s’agit d’une coopération entre  l’Hôpital Albert Schweitzer, l’Hôpital régional de Lambaréné et l’Université de Tübingen», indique le Cocom.
Infrastructures de production électrique et infrastructures agricoles
Le réseau d’installations visant l’électrification de l’axe  Mouila-Fougamou-Lambaréné figurait également sur le chemin de l’inspection présidentielle. Ali Bongo Ondimba et sa délégation n’ont cependant pas fait d’arrêt sur le site du barrage en construction sur les chutes de l’Impératrice Eugénie, sur le fleuve Ngounié. Une infrastructure technologique destinée à produire 70 MW et au sujet de laquelle le Cocom, tout en tenant compte des autres projets, notamment du Gand Poubara,  souligne que «l’objectif est de couvrir les besoins croissants du pays et de développer les activités socio-économiques dans les régions. Le gouvernement gabonais s’est fixé l’ambition de porter sa capacité de production énergétique à plus de 1200 MW en 2016 contre 390 MW aujourd’hui».
Le président n’a pas manqué, par contre, de marquer une halte à 15 km de Mouila, où se trouve la pépinière de palmiers de la multinationale Olam qui envisage de réaliser «50 000 hectares de palmeraies pour une production annuelle de 280 000 tonnes d’huile de palme qui devrait générer 700 emplois directs et 21 000 emplois indirects.» De même, il s’est «rendu sur le site d’une ferme agropastorale à Lébamba, l’un des 6 sites choisis pour développer la production de volailles et de légumes au Gabon. Ces fermes assurent la production d’aliments de base à bas prix sur le territoire gabonais.»
Tout au long de ce périple, le Chef de l’État a pu rencontrer les populations. «Les habitants ont rendu hommage aux efforts menés dans le pays pour l’amélioration globale des conditions de vie», relate le Cocom. Le président Ali Bongo «lancera aussi d’autres nouveaux chantiers», a indiqué le site gabonactu.com, citant une bonne source.

Article original : http://gabonreview.com/blog/ali-bongo-ondimba-sillonne-le-sud-du-gabon/#ixzz26KQX9nn5

 

Faites un don
Nous fêterons l'arrivée d'Albert et Hélène Schweitzer à Lambaréné le 16. Avril 2013 en
Nous fêterons l'arrivée d'Albert et Hélène Schweitzer à Lambaréné le 16. Avril 2013 en